SEMTA2018 : 5 ressouces pour les troubles alimentaires.

Du 1er au 7 février 2018 la semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires a lieu. La SEMTA2018 est organisé par l’organisme communautaire ANEB Québec en collaboration avec la Maison l’Éclaircie et elle a pour mission de sensibiliser la population québécoise aux différents TA (troubles alimentaires) qui existent. De plus, la campagne mettra de l’avant des outils et des façons de surmonter ces troubles tout en brisant certains mythes qui y sont associés.

Les troubles alimentaires tels que l’anorexie, la boulimie ainsi que l’hyperphagie, toucheraient environ 3% des filles âgées de 15 à 25 ans au Québec.

D’après l’article « 9 faits que vous ignoriez sur les troubles alimentaires” par le nutritionniste Hubert Cormier, les troubles alimentaires ont le plus haut taux de mortalité parmi tous les troubles de santé mentale. Il va sans dire que de dédier une semaine spécifiquement à la sensibilisation de cette maladie est indispensable.

Bannière officielle de la semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires semta2018 par Aneb Québec

C’est avec l’objectif d’aider les personnes qui en sont atteintes que nous vous présentons, dans cet article spécial, 5 ressources pour les troubles alimentaires. #SEMTA2018

1 – ANEB Québec

Anorexie et boulimie Québec (ANEB) sont un organisme à but non lucratif dont la mission est d’offrir une aide gratuite aux personnes vivant avec un trouble alimentaire et à leurs familles. Garantissant des services spécialisés depuis 30 ans, ANEB s’implique également dans divers milieux afin de sensibiliser la population à la problématique. L’organisme aide à prévenir et à diminuer les conséquences liées aux troubles de l’alimentation.

Si vous pensez souffrir d’un trouble alimentaire ou d’obsession envers la nourriture, leurs groupes de soutien fermés pourront vous aider.

Contact : 1.800.630.0907
Site web : anebquebec.com

Statistiques des troubles alimentaires chez les adolescentes au québec.

2- Clinique St-Amour

La clinique St-Amour est un centre spécialisé dans le traitement des troubles de l’alimentation telle que l’anorexie nerveuse, la boulimie, l’hyperphagie boulimique et tous les autres troubles de l’alimentation non spécifiques. Fondée en 1994 par Madame Nathalie St-Amour et Monsieur Christian Desjardins, la clinique traite des personnes souffrant d’anorexie depuis plus de 18 ans.

Que ce soit pour un séjour intensif ou à long terme, l’équipe multidisciplinaire de la clinique accompagne des hommes et des femmes de tous âges vers la guérison.

Contact : 1.800.678.9011
Site web : cliniquestamour.com


À lire : l’impuissance de vivre avec un trouble alimentaire : la ressource qui m’a littéralement sauvé la vie!

300 000 Québécois sont susceptibles de développer un trouble alimentaire. – Aneb


3 – Clinique des troubles de l’alimentation

À la clinique des troubles de l’alimentation, vous trouverez une approche à la fine pointe des connaissances scientifiques dans le domaine des troubles de l’alimentation. Ayant mis sur pied un programme de recherche scientifique afin de continuellement parfaire leurs connaissances, l’équipe offre des découvertes intéressantes quant au traitement optimal.

Regroupant des services de psychologies, de sexologies et nutritionnels, l’approche 360° de la maladie est mise de l’avant.

Contact : 450.800.6181
Site web : cliniquealimentation.com

Statistiques du taux de mortalité chez les personnes atteintes d'un trouble alimentaire.

4 – Maison l’Éclaircie

La Maison l’Éclaircie est un organisme communautaire et un milieu où l’accueil et l’écoute sont aux premiers rangs. Ils offrent un espace où recevoir de l’information et trouver des réponses à certains questionnements. Des intervenants sont disponibles pour offrir du soutien visant l’atteinte de l’équilibre et du mieux-être. De plus, vous y trouverez des activités de groupe diversifiées qui visent des objectifs précis.

La Maison l’Éclaircie a été légalement constituée le 31 janvier 1996.

Depuis son ouverture, l’organisme a su mettre en place une gamme de services qui rejoignent un nombre important de personnes.

Contact : 1.866.900.1076

Site web : maisoneclaicie.qc.ca


Les mythes liés aux troubles alimentaires. SEMTA2018

Les mythes

Demander un soutien professionnel lorsqu’on souffre d’un trouble de comportement alimentaire est essentiel. Non seulement il est possible d’apprendre à vivre avec la maladie, il est surtout possible d’en guérir. En s’entourant de spécialistes et d’un réseau de support, nous brisons les mythes qui nous freinent dans notre rétablissement ou celui de notre proche. Voici quelques mythes à briser :

« Encore aujourd’hui, de nombreuses personnes véhiculent la fausse croyance comme quoi on doit apprendre à vivre avec la maladie. Qu’il n’est pas possible de s’en sortir. Cette phrase pour les gens qui se battent présentement contre un trouble alimentaire est loin d’être banale. Elle peut décourager la recherche d’aide et minimiser les démarches entreprises. » – Josée Champagne, directrice d’ANEB.

« Seules les adolescentes sont touchées par les troubles alimentaires. FAUX! Bien qu’ils surviennent souvent durant l’adolescence (entre 13 et 18 ans) et qu’ils affectent surtout les filles, les troubles alimentaires peuvent toucher tout le monde. De fait, ceux-ci peuvent aussi bien atteindre les hommes que les femmes de tous âges : les adultes, les adolescents et même les enfants. Cela dit, plus de 90 % des personnes atteintes d’un désordre alimentaire sont des jeunes filles et des femmes, et le petit pourcentage restant représente les hommes et les garçons.”- Brunet

« Il est faux de croire que les troubles alimentaires modifient toujours l’apparence physique. Avec les études, on sait maintenant que l’apparence est une chose, que le poids est une chose, mais que le trouble alimentaire est beaucoup plus complexe et qu’il n’affecte pas seulement la sphère physique. Ce mythe est très dangereux, parce que souvent, on se trompe lorsqu’on se base seulement sur l’apparence.” – Marie-Lou St-Onge


5 – Hôpital de Montréal pour enfants

L’Hôpital de Montréal pour enfants offre des soins médicaux et des services psychologiques aux adolescents qui souffrent de troubles alimentaires depuis plus de 25 ans. Ils utilisent une approche multidisciplinaire, ce qui veut dire que les traitements sont offerts par différents professionnels de la santé. Ceux-ci se sont spécialisés dans la gestion des multiples troubles de l’alimentation. Les familles sont invitées à s’allier à l’équipe de soins car l’engagement des proches est essentiel au bon rétablissement de l’enfant atteint d’un trouble alimentaire.

Le programme s’adresse aux personnes âgées de 10 à 18 ans qui ne parviennent pas à s’alimenter correctement pour rester en santé. Les jeunes qui sont préoccupés par leur poids ou leur morphologie, qui souffrent d’anxiété grave à propos de la nourriture ou qui ont des comportements malsains entourant le contrôle du poids, sont également ciblés.

Contact : 514.412.4400, poste 23662

Site web : hopitalpourenfants.com

Participez à la campagne en utilisant le #SemTA2018 sur vos réseaux sociaux et partagez cet article!

 

Références et sources : aqpamm, radio canada, aneb québec, clinique st-amour, Brunet, clinique des troubles de l’alimentation, la Maison l’Éclaircie, Hôpital de Montréal pour enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *