Avez-vous de la difficulté à acceder aux services en santé? Zoom sur la sectorisation.

Savez-vous ce qu’est la sectorisation? Le terme vous est peut-être inconnu mais vous la connaissez sans aucun doute. Si je vous dis : “ne pas avoir accès au service d’un établissement en santé à cause de votre lieu de résidence”, est-ce que ça vous semble familier?

La sectorisation c’est ça!

Zoom sur la sectorisation. Connaître nos droits en santé mentale. Map de secteurs.

La majorité des établissements de santé au Québec utilise la sectorisation comme mesure administrative. Celle-ci limite l’accès aux soins et services principalement en santé mentale, en raison de votre territoire résidentiel. Cette pratique est connue et répandue mais saviez-vous qu’elle est illégale? Selon la loi sur les services de santé et des services sociaux, toute personne a le droit de choisir l’établissement duquel elle désire recevoir des soins. Il veut donc dire que si vous désirez recevoir de l’aide à un endroit qui ne se situe pas dans votre secteur, vous en avez le droit.

Évidemment, cette méthode administrative comporte des avantages. Que ce soit pour l’établissement même ou pour vous, plusieurs bénéfices peuvent en découler. Par exemple, recevoir des services de thérapie près de votre domicile, facilitera vos déplacements. De plus, si vous êtes en crise, il sera plus facile pour une équipe de professionnels de s’assurer de votre sécurité rapidement. Ceci étant dit, une chose importante pour votre rétablissement est d’être soutenue par une équipe avec laquelle vous êtes à l’aise et qui vous respecte. Si pour quelque raison que ce soit vous n’êtes pas satisfait des services que vous recevez, vous pouvez demander un transfert.

Malheureusement, lorsque le patient désire prendre son traitement entre ses mains, la sectorisation deviendra un obstacle majeur. La demande de changement d’établissements sera refusée sous prétexte de sectorisation.

« Dans tous les cas, la Loi sur la santé et les services sociaux a préséance sur les modalités d’organisation territoriale et elle permet aux personnes de choisir leur fournisseur de services. »

Peu importe le motif de demande, la loi doit être respectée et ce, peu importe votre code postal. Si vous avez de la difficulté à accéder au service en santé mentale, vous êtes probablement victime de sectorisation et c’est inacceptable. Cette pratique va à l’encontre de vos droits. Encore plus injustement, certains établissements utilisent des moyens additionnels pour tenter de vous dissuader de maintenir votre demande.

Connaître nos droits en ce qui à trait à notre santé est indispensable. Par ailleurs, il est important d’apprendre à les faire respecter. Il ne faut pas hésiter à dénoncer ces pratiques restrictives.

Les solutions : 

Si vous avez des doutes à propos du respect de vos droits, si on vous refuse une demande de changer d’établissement ou si on essaie de vous faire changer d’idée, vous pouvez agir.

Il existe plusieurs organismes ayant pour mission d’accompagner les personnes vivant des injustices dans leurs démarches. Ces services d’aide vous guideront au travers de :

  • Votre première demande auprès de l’établissement;
  • La demande pour changer d’établissement;
  • Votre plainte auprès de l’établissement;
  • Votre plainte au Protecteur du Citoyen.

En portant plainte, vous aiderez non seulement à faire valoir vos propres droits mais vous aiderez également les autres qui auront besoin d’aide après vous.

Voici quelques organismes qui pourront vous aider :

Action autonomie | Montréal

L’En-Droit | Laval

Droits et recours Laurentides Inc. | Laurentides

Auto-psy | Québec

  • Site web : auto-psy.com
  • Contact : 418.529.1978 ou 418.529.1556

Pour connaître les coordonnées de l’organisme dans votre région, rendez-vous sur le site internet de l’association des groupes d’intervention en défense des droits en santé mentale du Québec : agidd.org

N’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous avez déjà été victime de sectorisation,

Émélie

Zoom sur la sectorisation. Auteure Émélie Hébert Poulin

content

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *