Je touche du bois : la vie d’une émétophobe.

Je touche du bois : la vie d’une émétophobe.

Je pense que tout a commencé en maternelle lorsque j’avais 5 ans, un petit garçon était tout près de moi et a vomi. La minute d’après, j’avais peur, j’étais écœurée et je voulais rentrer chez moi. Je m’en souviens comme si c’était hier. Aujourd’hui j’ai 25 ans et je suis encore émétophobe. Je crois qu’il n’y a pas un jour où je ne pense pas à cette phobie.

Comportements pièges de l’émétophobie : Aux moindres maux, je penses gastro! Deuxième partie.

Comportements pièges de l’émétophobie : Aux moindres maux, je penses gastro! Deuxième partie.

L’automne est arrivé, YÉ! Les arbres avec leurs manteaux colorés, le temps frisquet qui rime avec doudous et bas chauds combinés avec du ” Netflix & chill “… tout sonne comme un combo parfait pour la saison du coccooning n’est-ce pas? J’aimerais pouvoir focuser seulement sur les points positifs de l’automne. Malheureusement, pour une émétophobe, le retour du froid est aussi synonyme du virus maudit : la gastro!

Il y a quelque temps déjà, vous avez pu lire la première partie de cet article. J’ai précieusement gardée la deuxième partie pour un moment difficile pour tous les émétophobes car dans celui-ci, je vous partage des pistes pour lutter contre le vrai ennemi. Même si nos tripes nous crient d’éviter à tout prix certaines situations, voici ce qu’il ne faut pas faire si nous voulons un jour guérir de cette maladie.

9 choses qu’une personne avec la phobie de vomir veut que vous sachiez. 

9 choses qu’une personne avec la phobie de vomir veut que vous sachiez. 

La phobie de vomir porte un nom : émétophobie. Vous connaissez fort probablement une personne dans votre entourage qui vit au quotidien avec cette maladie. Bien qu’elle soit méconnue, elle n’est pas à prendre à la légère.

Si une personne que vous aimez souffre de cette phobie, prenez quelques minutes pour lire ceci. Si vous êtes un “fellow éméto” ou un “émétopote”, partagez ce qui suit à votre entourage!

Au moindre maux, je penses gastro!

Au moindre maux, je penses gastro!

Un matin je me suis levée beaucoup plus tôt qu’a l’habitude et je me sentais bien ce qui etait assez rare pour moi contenu de ma phobie. Après une vintaine de minutes, mes intestins ont commencés a faire plein de bruits bizzares. Vous savez, les p’tits glou glou qui semblent bouger partout dans le ventre? Pas les gargouillements de faim là!

Faire la guerre au vomi? Un pas de plus vers une vie sans émétophobie.

Faire la guerre au vomi? Un pas de plus vers une vie sans émétophobie.

Pendant plus de 25 ans, j’ai fait la guerre au vomi et parfois, dans un grand moment de peur, je me retrouve de nouveau dans la tranchée pour me protéger. Je me retrouve en p’tite boule pendant que l’ennemi approche et je tremble de tout mon corps.

Je pleure, je rage et après avoir gagné la bataille, je suis vidée. J’ose à peine fermer l’oeil de la nuit, car je dois rester à l’affût. Je dois être vigilante aux moindres sons et aux moindres mouvements. Je dois être alerte, car l’ennemi pourrait revenir et me prendre par surprise.

Quand la peur de vomir t’empêche de te nourrir.

Quand la peur de vomir t’empêche de te nourrir.

Au moment où je rédige cet article pour vous parler de l’émétophobie et de l’anorexie qui peu en découler, je suis sur le bord d’une crise de panique. Je me suis forcée à dîner, malgré mon mal de coeur. Je respire le plus doucement possible afin d’attirer le calme. Pour les non-émétos de ce monde, vous vous aurez probablement de la difficulté à comprendre. Par contre, pour mes émétopotes, cet article est pour vous.

Oh non! J’ai peur de vomir!

Oh non! J’ai peur de vomir!

La première fois où j’ai vue quelqu’un vomir j’étais à la maternelle. Une camarade de classe a été malade en plein milieu de la classe et je me rappellerai toujours l’énorme vague de peur que j’ai eue au ventre. Mon instinct profond me criait à tu-tête de me protéger au plus vite et sans même m’en rendre compte j’étais déjà au fond de la classe accroupie, les yeux fermés très fort, les doigts dans les oreilles pour ne pas entendre ce son d’horreur et je pleurais à gros sanglots